devenir moniteur auto ecole a rennes

Comment devenir moniteur d’auto-école ?

Comment devenir moniteur d’auto-école ?
5 (100%) 1 vote

Bien plus qu’une profession dont la fonction principale est de préparer les candidats à obtenir leur permis de conduire, le travail de moniteur d’auto-école consiste surtout à leur enseigner à devenir des conducteurs responsables. C’est pour cette raison que le moniteur d’auto-école est également connu sous l’appellation d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. Les nouvelles enseignes d’apprentissage de la conduite favorisent  le statut d’indépendant pour les moniteurs , mais en 2018 ces derniers évoluent principalement en tant que salarié d’une auto école.

devenir moniteur auto ecole

Pour parvenir à réaliser en bonne et due forme la mission qui lui est confiée, le moniteur d’auto-école doit posséder diverses qualités notamment de la rigueur, de la maîtrise de soi, de la patience ou encore de la vigilance. Mais parmi ses innombrables qualités, il doit avant tout être méthodique et un fin pédagogue.

 

 

 

Quels sont les critères pour devenir moniteur d’auto-école ? En quoi consiste ce travail ? Quelles sont les formations à suivre ? Zoom sur cette profession dont le rôle éducatif garantit la sécurité des usagers de la route.


Le métier de moniteur d’auto-école

Le moniteur d’auto-école dispense des cours pratiques de conduite et des cours théoriques sur le Code de la route. En vue de préparer la candidature du futur conducteur, il est également chargé d’inscrire l’élève aux examens de passage au code de la route et à la conduite, ainsi que de l’accompagner le jour même de l’épreuve.

Le métier de moniteur s’échelonne ainsi en deux phases. Ces dernières suivent un planning bien précis et peuvent se dérouler en un cours collectif ou individuel.

  • La phase de conduite qui consiste à accompagner les élèves dans la conduite d’un véhicule.
  • La phase théorique qui est basée sur l’enseignement du code de la route et de la sécurité routière.

Enseignement des phases pratiques de la conduite

L’enseignement de la conduite se déroule sur une mise en situation réelle au milieu de la circulation. C’est à ce moment précis de la formation que la compétence du moniteur en tant que pédagogue et son sens de l’adaptation aux différents caractères et réactions des élèves, sont mis à l’épreuve.

En effet, en tant que débutant, la plupart des futurs conducteurs ressentent de l’insécurité et de l’angoisse une fois au volant. Le moniteur doit être ainsi en mesure de les rassurer et de les mettre en confiance afin qu’ils se concentrent uniquement sur la conduite.

De ce fait, la phase pratique ne se résume pas uniquement à l’apprentissage des différentes manipulations techniques pour maîtriser le véhicule. C’est également lors de l’apprentissage de la conduite que le futur conducteur apprendra à gérer son stress et à avoir une bonne maîtrise de soi.

Afin d’assurer un niveau maximal de sécurité, la conduite se passe généralement au volant d’un véhicule à double commande, équipé obligatoirement des équipements tels que les feux de signalisation, les pédales de conduite (accélérateur, frein, embrayage), le klaxon ainsi que le rétroviseur.

formation metier moniteur auto ecole

Le métier de moniteur d’auto-école : l’enseignement théorique

La phase théorique consiste dans l’apprentissage des divers panneaux de signalisation et des règles de conduite.

Pour l’aider dans cette partie du travail, l’enseignant de la conduite et de la sécurité routière utilise des supports visuels et didactiques (livres, vidéos projecteurs, outils informatiques application mobile et bien d’autres)

C’est lors de l’enseignement théorique que seront évoqués les différents points liés à la sécurité routière tels que la sensibilisation aux dangers de la route, la responsabilité de l’élève en tant que conducteur ou encore l’apprentissage des bons réflexes à adopter lors de la conduite.


Comment obtenir le diplôme de moniteur auto école ?

Le métier de moniteur d’auto-école est une profession réglementée dont l’exercice nécessite l’acquisition d’un diplôme d’Etat. Afin d’obtenir ce brevet, le futur enseignant doit répondre à certains critères, notamment :

  • Être âgé de 20 ans révolus.
  • Être titulaire d’un permis B valable depuis 2 ans.

Les formations à suivre pour devenir moniteur d’auto-école

Pour commencer, il faut savoir qu’aucun diplôme n’est exigé pour effectuer la formation pour décrocher un titre d’enseignant professionnel. Néanmoins, un niveau bac  est plus que recommandé.

Afin d’exercer ce métier, le futur moniteur d’auto-école doit suivre une formation de base en vue d’obtenir le BEPECASER (Brevet pour l’exercice de la profession d’enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière) qui a été remplacé depuis l’année 2016 par le CCP ECSR (Certificat de compétence professionnelles d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière). Ce dernier est un titre professionnel homologué de niveau bac+2.

Les formations pour l’obtention de ce diplôme se subdivisent en deux parties : le CCP une phase d’apprentissage de la conduite, et le CCP2 une phase de formation à la sensibilisation des futurs conducteurs face aux dangers de la route.

Les heures de cours lors de ces deux phases se déroulent dans un établissement de formation agréé, ainsi que dans une auto école à titre de stage.

A l’issu de la formation, une épreuve orale et écrite, ainsi qu’une mise en situation professionnelle seront effectués afin d’évaluer la connaissance technique et théorique du candidat.

A savoir que deux certificats de spécialisation peuvent venir compléter ce diplôme, une formation à la conduite de deux roues ou des poids lourds.

Le CCP ECSR en main

 L’obtention de ce titre professionnel ne donne pas droit directement à l’exercice du métier d’enseignant de la conduite et de la sécurité routière. Différentes conditions sont impérativement à remplir, telles que :

  • Une autorisation administrative d’enseigner délivrée par la préfecture.
  • Un certificat d’aptitude émanant d’un médecin.
  • Un casier judiciaire vierge

Les évolutions de carrières du moniteur auto école

 Dès lors que toutes les étapes de formation sont remplies en bonne et due forme, il est désormais possible pour le candidat de se lancer dans une carrière professionnelle, soit en étant salarié d’une auto-école, soit en travaillant à son compte au titre d’auto-entrepreneur. Il peut également devenir propriétaire d’une auto école.

Afin de pouvoir prétendre à un statut d’indépendant c’est-à-dire ouvrir sa propre école de conduite, le moniteur d’auto-école doit avoir une expérience d’au moins 2 ans après l’obtention du CCP ECSR, soit 3200 à 3800 heures de conduite.

Par ailleurs, pour les salariés d’entreprise, une évolution de carrière vers un poste de formateur de moniteurs d’auto-école est possible. Une fonction qui exige l’obtention d’un BAFM ou Brevet d’aptitude à la formation de moniteur.

Il est également possible d’exercer la fonction d’inspecteur du permis de conduire.

Enfin sachez qu’il existe de nombreuses offres d’emploi en tant que moniteur auto école. Souvent les nouveaux moniteurs sont recrutés pendant leur stage de formation .