La conduite écologique

La conduite écologique
5 (100%) 2 votes

La conduite économique et écologique

Le concept de conduite économique et écologique s’est développé avec les notions d’économie d’énergie et la hausse du prix des carburants. Afin de consommer moins d’énergie, les conducteurs doivent respecter certaines règles de conduite.

Deux approches de la conduite écologique peuvent être distinguées : il y a un aspect lié au conducteur et à sa conduite et un aspect lié au véhicule et à son adaptation à une conduite économique et écologique.

Conduire écologique

Voici plusieurs comportements de conduite qu’il faut prendre en compte lorsque l’on souhaite adopter une conduite économique et écologique.

La vitesse

Il faut réduire sa vitesse en toutes circonstances. La résistance de l’air augmente de façon exponentielle avec votre vitesse. Vous consommerez donc beaucoup plus de carburant si vous roulez plus vite. Baissez votre vitesse de 10km/h ne vous mettra pas en retard et économisera de l’énergie.

Essayer de maintenir une vitesse constante lors de vos trajets. Si votre véhicule est équipé d’un régulateur de vitesse enclenchez le aussi souvent que possible. En adaptant votre vitesse vous serez en mesure d’anticiper tous les freinages et donc de diminuer le nombre de vos accélérations et de vos freinages, ce qui diminue votre consommation d’énergie et de carburant.

Par contre ne focalisez pas toute votre attention sur le maintien d’une vitesse constante car l’économie est en réalité très relative et la conduite nécessite votre attention et votre concentration générale sur toutes les situations de circulation.

Les rapports de boîte de vitesse

Il faut rouler dans le rapport le plus élevé possible, accélérer relativement lentement pour atteindre le point de passage de la vitesse supérieure. Selon la cylindrée du moteur il y a un régime moteur (tour/min) à ne pas dépasser. Vous devez passer le rapport supérieur avant cette limite. Soyez attentif au bruit de votre moteur et trouver le point de passage le plus harmonieux.

Le freinage

Le freinage est également une dépense de carburant importante. Essayer d’anticiper tous vos freinages c’est-à-dire que vous devez passez en frein moteur dès que possible afin de n’avoir à freiner qu’après que votre véhicule ait décéléré. Vous économiserez sur vos plaquettes et vos disques de frein ainsi que sur votre consommation de carburant car oui, freiner consomme de l’énergie !

Rétrograder et laisser votre véhicule perdre seul de la vitesse est le principe du frein moteur. Dans les grandes descentes ne freinez que si c’est nécessaire et utilisez le frein moteur. A noter que le point mort ne doit être que rarement utilisé. Le débrayage pour passer au point mort ou en « roue libre » peut-être dangereux dans certains cas car il y a une perte d’adhérence et de contrôle. Gardez votre moteur embrayez permet d’être plus réactif sur les freinages et les changements de direction.

La température du moteur

Toutes les consignes de conduite économique et écologique sont à appliquer rigoureusement lorsque votre moteur est froid. Pour monter en température votre moteur a besoin d’un certain temps. Pendant cette période il consomme plus de carburant afin d’atteindre sa température normale de fonctionnement. Veillez donc à ne pas trop le solliciter avec des régimes trop haut et des accélérations trop lourdes.

Les équipements énergivores

Tous les équipements allumés ou branchés sur votre véhicule consomment de l’énergie. Ainsi la climatisation qui utilise un compresseur pour fabriquer du froid ou du chaud est une grande consommatrice de carburant. Evitez au maximum de l’utiliser et surtout sur les petits trajets car il lui faut du temps pour fonctionner normalement, sa consommation est surtout élevée lors de sa mise en route à froid.

Les gps, téléphones, mp3, lecteurs dvd et autres équipements et branchements consomment aussi le carburant de votre véhicule. Essayez d’en limiter l’usage au strict nécessaire si vous souhaitez diminuer votre consommation de carburant.

Un véhicule adapté à la conduite écologique et économique

Gonflage des pneus

Veillez à ce que vos pneumatiques soient toujours gonflés de façon optimale. Rouler sous gonflé augmente votre consommation car la surface de contact avec la route est large et la résistance par frottements est augmentée ce qui accroit la consommation de carburant. Si vous roulez sur gonflé vous usez vos pneus plus rapidement. Il s’agit donc de contrôler régulièrement la pression de vos pneus afin de toujours rouler avec des pneus correctement gonflés. L’économie de carburant est très significative lorsque l’on roule avec des pneus gonflés à la pression optimale.

Aérodynamisme

Moins votre véhicule offrira de résistance à l’air moins il consommera. Les barres de toit, galeries, portes vélos et autres coffres de toit constituent une énorme dépense de carburant. Ne les monter qu’en cas d’utilité et démontez-les dès que vous ne vous en servez plus. Egalement les fenêtres ouvertes nuisent à l’aérodynamisme de votre véhicule. L’aération de l’habitacle doit se faire par la ventilation de votre tableau de bord.

Poids du véhicule

Un véhicule léger est un véhicule qui consomme peu de carburant. Evitez de transporter toute charge inutile et allégez autant que possible votre véhicule. Vous diminuerez votre consommation de carburant.

Entretien

Un véhicule entretenu est un véhicule qui consomme moins. Les vidanges et changement de filtres (air, huile, carburant) doivent être réalisés dans les limites données par le constructeur. C’est la base d’une conduite économique. Tous vos efforts pour conduire économique sont vains si votre véhicule n’est pas entretenu régulièrement.

Equipements (conso, regulateur de vitesse)

Vous pouvez utiliser le régulateur de vitesse aussi souvent que possible. Il aide votre véhicule à moins consommer. Les instruments de mesure de votre consommation sont également utiles si vous souhaitez garder un œil sur votre consommation.