conduire a 15 ans

Conduite accompagnée à Rennes

Conduite accompagnée à Rennes
5 (100%) 3 votes

L’apprentissage anticipé de la conduite à Rennes

Un jeune de 15 ans passés peut apprendre à conduire dans une auto-école. La conduite accompagnée à Rennes lui autorise la conduite d’un véhicule avec un accompagnateur qui a de l’expérience. Il peut utiliser un véhicule avec un parent formé à l’accompagnement jusqu’à ce qu’il obtienne son permis de conduire définitif. Cette fomation permet aux candidats d’avoir une meilleure expérience lorsqu’il se présente à l’examen du  permis B .

Pour passer sa conduite accompagnée à Rennes il y a trois parties :

Formation initiale :

Période de formation en auto-école incluant 20h de conduite au minimum. Le candidat doit aussi préparer l’examen du code de la Route et s’y présenter pour le réussir.

Conduite Accompagnée :

Avec un accompagnateur, le candidat doit parcourir 3000kms dans une période de 1 à 5 ans. Pendant cette période trois rendez-vous pédagogiques sont programmés avec l’organisme formateur. Pourquoi ne pas en profiter pour commencer à conduire de façon plus écologique.

Le premier rendez-vous sert à présenter la conduite accompagnée au candidat et à ses accompagnateurs et à former ces derniers aux principes de base de la conduite accompagnée à Rennes.

Deux phases composent le deuxième et le troisième rendez-vous : une session pratique d’évaluation en situation de conduite et une session théorique de discussion sur la conduite et la sécurité routière. Le deuxième rendez-vous est programmé au milieu de la période de conduite accompagnée. Le troisième rendez-vous a lieu avant la fin de la formation.

Examen du permis de conduire :

Le candidat en formation AAC à Rennes peut passer son permis de conduire dès qu’il atteint l’âge de 17 ans. A 18 ans il pourra conduire seul. Lorsque le candidat a terminé sa formation de conduite accompagnée, l’auto-école lui remet une attestation de fin de conduite accompagnée.

Quelles sont les critères à remplir pour pouvoir passer la conduite accompagnée ?

Il y a plusieurs exigences légales et administratives à remplir.

Le candidat :

Il doit avoir plus de 15 ans au moment de remplir le dossier d’inscription à la formation initiale. Ses parents doivent lui délivrer une autorisation parentale. Il doit posséder le diplôme de l’ASSR (attestation scolaire de sécurité routière passée en 3e en collège) ou l’ASR niveau II (attestation de sécurité routière).

Le ou les accompagnateur(s) :

Ils doivent posséder le permis de conduire depuis plus de 5 ans. Leur permis ne doit pas avoir été invalidé, annulé ou suspendu pendant une période de 5 années. Sa compagnie d’assurance doit lui envoyer un accord préalable (il peut être refusé pour certaines catégories d’infraction commises).

Le véhicule :

La seule condition nécessaire est qu’il soit pourvu de deux rétroviseurs extérieurs à gauche et à droite. Lorsque le véhicule est utilisé en conduite accompagnée on doit y apposer un macaron réglementaire de conduite accompagnée.

Autres conditions :

En cas de contrôle le candidat doit présenter le carnet de bord de la formation de conduite accompagnée ou livret d’apprentissage. Il doit aussi être en possession de l’attestation d’assurance. Si une infraction est constatée, les autorités peuvent décider du retrait de l’autorisation de conduite accompagnée. La conduite accompagnée n’est légale que sur le territoire et, les routes françaises.

Les vitesses maximales autorisées sont différentes pour les conducteurs en formation conduite accompagnée.

Type de voie Vitesse Maximum Autorisée
Autoroute à 130 km/h 110 km/h
Autres Autoroutes 100 km/h
Routes à 2 x2 voies 100 km/h
En agglomération 50 km/h
Autres routes 80 km/h

Pourquoi choisir la conduite accompagnée ?

Il y a différentes raisons pour lesquelles la conduite accompagnée est un gros avantage par rapport à une formation de conduite normale.

Le prix moins élevé

La conduite accompagnée offre un parcours de formation qui réduit le coût total de l’obtention du permis. Les heures de formation initiales sont souvent suffisantes au conducteur accompagné. Il n’a pas besoin de reprendre des heures de conduite après sa formation AAC. De plus il se présente avec plus d’expérience et d’assurance ce qui lui évite d’avoir à se former avec des heures supplémentaires.

Le taux de réussite plus important

Les statistiques montrent clairement que les conducteurs en conduite accompagnée réussissent mieux à leur examen du permis de conduire : 74% de réussite contre 55% aux candidats qui font une formation normale.

Avec l’expérience acquise pendant leur parcours de conduite accompagnée, les candidats se présentent au permis de conduire avec plus d’assurance, une conscience et une correction accrue de leurs défauts de conduite.

L’examinateur évalue aussi le comportement global du candidat.

La baisse de la duré de la période de probation

Les candidats qui sont passés par l’apprentissage anticipé de la conduite bénéficient d’une réduction de leur période probatoire au moment où ils obtiennent leur permis de conduire. La période de 3 ans est réduite à 2 ans. C’est-à-dire qu’à condition qu’il ne commette pas d’infraction, il obtient la totalité de ses 12 points sur le permis de conduire au bout de deux années et non au bout de 3.

Réduction du risque d’accident

La période de conduite accompagnée et la distance parcourue avec un accompagnateur permet au candidat d’acquérir énormément d’expérience de conduite. Il rencontre tout au long de son parcours différentes situations de conduite qui lui donne confiance et expérience.

Egalement le candidat est mieux sensibiliser aux bons comportements routiers ce qui rend sa conduite plus sûre et moins risquée, diminuant statistiquement le nombre d’accidents.

Prix bas de la première assurance

Les assureurs ne surtaxent pas à la même hauteur les jeunes conducteurs qui ont suivi l’apprentissage anticipée de la conduite. Il y a un avantage certain à passer par l’apprentissage anticipé de la conduite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.