comment conduire en france

Conduire en France ce qu’il faut savoir

Votez

Pour les conducteurs en France, voici un guide du code de la route français, l’importation d’une voiture, et si vous devez échanger votre permis de conduire étranger contre un français.

Si vous prévoyez de conduire en France, la bonne nouvelle est que la France reconnaît les permis de conduire délivrés par un grand nombre de pays. Mais la France a des lois routières strictes et des instructions de conduite rigoureuses, même si vous voyez des habitudes de conduite qui suggèrent le contraire.

Avant de conduire en France, il est important de se familiariser avec le code de la route et le règlement du permis de conduire français pour éviter les problèmes.

La France a fait des progrès significatifs dans l’amélioration de la sécurité routière au cours des dernières années, en partie grâce à l’augmentation du nombre de radars de détection des pièges à vitesse et à l’utilisation des contrôles d’alcoolémie sur les routes et même dans les bars et les boîtes de nuit. Mais si les autoroutes sont certainement plus sûres pour les automobilistes, les statistiques ont montré que les adolescents, les personnes à deux roues et les piétons devraient faire attention.

Ce guide répond à des questions fréquemment posées sur la conduite, la possession et le stationnement d’une voiture en France :

  • Permis de conduire
  • Importer une voiture
  • Immatriculation, taxes et inspection des véhicules
  • Règles de conduite et limitations de vitesse
    Infractions au code de la route
  • Parking
  • Assurance auto et pannes
  • Louer, partager ou acheter une voiture en Allemagne.
  • Qui peut conduire en France ?

Vous pouvez conduire en France en utilisant votre permis de conduire étranger pendant 12 mois maximum. Si votre permis n’est pas originaire de l’UE ou s’il est rédigé dans une langue autre que le français, vous aurez également besoin d’une traduction officielle de votre permis ou d’un permis de conduire international (qui fournit une traduction française).

Vous devez être âgé de 18 ans ou plus et être titulaire d’un permis de conduire valable pour conduire une voiture en France. Cela signifie que les jeunes conducteurs titulaires d’un permis dans leur pays d’origine ne pourront pas conduire en France. L’âge minimum pour conduire un scooter ou une moto varie en fonction de la taille du vélo – vous pouvez conduire un cyclomoteur (cyclomoteur) de moins de 50cc à partir de 14 ans.

Si vous ne restez en France que jusqu’à six mois, vous pouvez apporter votre propre voiture en France. Si vous restez plus longtemps, vous devrez immatriculer la voiture en France.

Permis de conduire étranger en France : qui a besoin d’un permis de conduire français ?

Si vous venez de l’Union Européenne (UE) ou de l’Espace Economique Européen (EEE – UE plus Islande, Norvège et Lichtenstein), vous pouvez utiliser votre propre permis de conduire pour conduire en France indéfiniment.

Tout le monde peut utiliser son propre permis de conduire pendant un an après son arrivée (accompagné d’une traduction/un permis de conduire international s’il n’est pas en français) et doit ensuite obtenir un permis de conduire français.

Selon votre nationalité, il peut être possible d’échanger simplement votre permis de conduire étranger contre un permis français ; si votre pays n’a pas d’accord avec la France, vous devrez peut-être passer un examen théorique et/ou pratique.

Citoyens de l’UE/EEE conduisant en France

Si vous possédez un permis de conduire délivré par un pays de l’UE/EEE, vous pouvez conduire en France pour une durée illimitée à condition que tous les critères suivants soient remplis :

    • la licence est valide et ne comporte aucune mention, restriction, suspension, etc ;
    • vous êtes au-dessus de l’âge minimum français pour conduire la catégorie des véhicules (ex. : 18 ans pour les voitures) ;
    • vous êtes en conformité avec toute restriction médicale légale (p. ex., lunettes sur ordonnance).

Vous pouvez choisir d’échanger votre licence contre une licence française selon vos souhaits. Cependant, si vous commettez une infraction au code de la route et obtenez des points sur votre permis, vous devez l’échanger

Citoyens non ressortissants de l’UE/EEE conduisant en France

Si vous êtes titulaire d’un permis non européen complet, vous pouvez conduire en France jusqu’à un an sans avoir besoin d’un permis français, sous certaines conditions :

    • la licence est valide et ne comporte aucune mention, restriction, suspension, etc ;
    • elle doit avoir été délivrée dans votre pays de résidence précédent et vous devez y avoir vécu pendant au moins six mois ;
    • il doit être accompagné soit d’une traduction officielle du permis de conduire en français, soit d’un permis de conduire international (PCI) ;
    • vous êtes au-dessus de l’âge minimum français pour conduire la catégorie des véhicules (ex. : 18 ans pour les voitures) ;
    • dans le respect de toute restriction médicale légale (p. ex. lunettes sur ordonnance).

A la fin de l’année, vous devez obtenir une licence française, sauf si vous êtes étudiant ou diplomate et que d’autres conditions s’appliquent.

Importer une voiture de l’étranger

Si vous souhaitez faire venir votre propre voiture en France depuis l’UE, vous n’avez pas à payer de droits de douane tant que la voiture a au moins six mois, qu’elle a au moins 6000 km  et que vous avez déjà payé la TVA sur la voiture dans votre pays d’origine. Si vous souhaitez importer une voiture neuve, vous devez être en mesure de prouver que vous avez payé la taxe dans le pays d’origine et que la voiture est immatriculée – et peut être taxée en France.

Si vous souhaitez faire venir votre propre voiture en France depuis un pays hors de l’UE, vous ne paierez pas de droits de douane tant que la voiture vous appartient depuis au moins six mois, que vous résidez hors de l’UE depuis au moins 12 mois et que toutes les taxes et droits de douane ont déjà été payés dans votre pays de résidence.

Dans les deux cas, vous devrez apporter les documents d’inscription originaux et le reçu de vente au Centre des Impots.

conduire une voiture en france

Immatriculation et entretien automobile en France

Si vous ne restez en France que six mois, vous pouvez utiliser une voiture immatriculée dans votre pays d’origine. Pendant ce temps, vous devez être dans la voiture en tant que passager si la voiture est conduite par quelqu’un d’autre que votre famille ou vos amis vous rendant visite en France.

Si vous conduisez un véhicule immatriculé à l’étranger, il doit être muni d’une vignette indiquant le pays d’origine, même si cela est indiqué sur la plaque d’immatriculation.

Si vous séjournez en France pour une longue durée, vous disposez d’un délai de 30 jours après l’enregistrement officiel de votre séjour pour faire immatriculer votre véhicule et payer la taxe d’immatriculation française.

Pour obtenir et maintenir votre carte grise, il se peut que votre véhicule doive d’abord être inspecté pour vérifier sa conformité aux normes routières françaises et recevoir un Certificat de conformité ou une Attestation RTI (Réception à Titre Isolé). Rendez-vous au bureau DREAL (Directions Régionales de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) le plus proche de chez vous pour organiser cela.

Si la voiture a plus de quatre ans, elle devra également passer un contrôle technique, qui est une inspection de contrôle technique . Un certificat de contrôle technique de votre pays d’origine ne suffit pas, votre voiture doit passer le test français. Celle-ci est effectuée dans des centres spécialement agréés et doit être renouvelée tous les deux ans, ou si vous vendez la voiture.

Une fois que vous avez votre Certificat de Conformité/Attestation RTI et que la voiture a passé la technique de contrôle (le cas échéant), vous pouvez demander à votre Préfecture ou Sous-Préfecture l’immatriculation de votre voiture : le Certificat d’immatriculation (anciennement carte grise ). Vous aurez également besoin d’une preuve d’identité et de résidence en France, de votre certificat d’immatriculation à l’étranger et de documents douaniers. Les frais varient selon la taille du moteur de votre voiture. Une fois que vous avez reçu vos nouveaux documents d’immatriculation, vous obtenez de nouvelles plaques d’immatriculation françaises fabriquées et installées.

Vous devez avoir sur vous l’immatriculation et le permis de conduire lorsque vous conduisez. La police française a le droit de s’arrêter et de demander vos papiers d’identité et vos papiers d’identité à tout moment. Vous êtes également tenu de garder les papiers de votre voiture sur vous lorsque vous quittez la voiture ; si elle est volée avec l’immatriculation dans la boîte à gants, vous pourriez avoir des problèmes avec votre réclamation d’assurance. La vignette d’assurance, preuve d’assurance, doit être apposée sur votre pare-brise.

Taxes routières et automobiles en France

Il n’y a pas de taxe de circulation en France pour les véhicules privés, mais lorsque vous utilisez les autoroutes et certains tunnels et ponts, vous devez payer des péages. Selon votre voiture, vous pourriez être assujetti à une taxe sur les émissions.

Le code de la route en France

La réglementation routière française est similaire à celle du reste de l’Europe, à quelques exceptions près. L’une d’elles comprend la fameuse priorité à droite, qui donne le droit de passage aux automobilistes qui se dirigent vers l’avant à partir de la droite (sauf si l’intersection est limitée par un panneau d’arrêt, un feu de circulation ou une ligne blanche pleine). L’exception, bien sûr, sont les ronds-points, les ronds-points, où les voitures à votre gauche ont le droit de passage.

Les autres règles de circulation sont les suivantes :

    • Conduisez sur le côté droit de la route.
    • En milieu rural, il est très important de connaître la priorité à droite car il n’est pas rare que la circulation sur les routes secondaires ait le droit de passage lorsqu’elle rejoint les rues principales et que les automobilistes français soient agressifs pour protéger leur droit de passage.
    • Les virages à droite sur un feu rouge ne sont en aucun cas permis ; toutefois, certaines intersections libèrent la circulation à droite en faisant clignoter une flèche jaune ou verte. En cas de doute, attendez le feu vert.
    • Les feux de signalisation sont généralement situés sur le côté droit, sur le trottoir au lieu d’être placés au centre. Les lignes blanches pleines délimitant une intersection indiquent un arrêt, même en l’absence d’un panneau d’arrêt.
    • Vous êtes tenu par la loi d’avoir sur vous un kit d’éthylotest non utilisé et à jour conforme à la norme NF de sécurité française.
    • Vous devez porter un triangle réfléchissant et un gilet dans la voiture en cas de panne ou d’autres urgences.
      Tous les passagers d’une voiture doivent porter leur ceinture de sécurité, même à l’arrière. Les enfants de moins de 10 ans doivent s’asseoir à l’arrière, à moins que cela ne soit impossible, comme dans un véhicule biplace. Les enfants doivent s’asseoir dans le bon siège d’auto jusqu’à ce qu’ils soient physiquement assez grands pour utiliser une ceinture de sécurité ordinaire.
    • Il est illégal d’écouter de la musique avec un casque d’écoute ou de parler sur un téléphone mobile en conduisant, même avec un casque mains libres. Le seul type de téléphone mobile qui peut être utilisé est à la fois mains libres et casque d’écoute.
    • Les limites de conduite en état d’ébriété sont strictes : 50 mg d’alcool par 100 ml de sang (la moitié de la limite tolérée au Royaume-Uni). La limite a été réduite en juillet 2015 à 0,02 % pour les conducteurs novices ayant moins de trois ans d’expérience de conduite.
    • Il est illégal d’utiliser le klaxon dans une ville française sauf en cas de collision imminente.
      Ne mangez pas et ne buvez pas pendant que vous conduisez.

Apprendre à conduire en France

En France on peut commencer la conduite des l’age de 15 ans , en utilisant une formule de conduite accompagnée dans une auto école qualifiée.Le permis traditionnel  appelé « permis B  » est passé dés l’age de 18 ans.

Limites générales de vitesse en France

Il y a différentes limites de vitesse par temps sec et par temps humide. Temps sec : zones urbaines 50 km/h ; hors zones urbaines 80 km/h ; autoroutes à deux voies et sans péage 110 km/h ; autoroutes à péage 130 km/h. Temps pluvieux : zones urbaines à 50 km/h ; hors ville à 70 km/h ; autoroutes à deux voies et sans péage à 100 km/h et autoroutes à péage à 110 km/h. Les conducteurs ayant moins de deux ans d’expérience suivent les limites inférieures. Remarque : les limitations de vitesse en ville commencent au panneau indicateur de la ville.

En plus des radars fixes, il existe en France de nombreuses voitures de police non marquées équipées de radars de détection de vitesse, même sur les routes secondaires.

Le port d’un dispositif de détection radar dans votre voiture peut être puni d’une amende et d’une confiscation automatique. Si votre satnav possède cette fonction, désactivez les alertes.

Sur place, les amendes ou les dépôts peuvent être lourds et les voitures peuvent être confisquées pour certaines infractions de vitesse.

le stationnement en france

Garer  sa voiture en France

Le stationnement en ville est presque toujours réglementé par des parcomètres, horodateurs, qui sont de plus en plus (et à Paris, totalement) exploités par une carte de crédit spécifique, disponible dans la plupart des tabacs. Les espaces payants sont habituellement, mais pas toujours, indiqués par le mot payant sur la rue ou sur un panneau.

Le mot français pour le stationnement signifie stationnement;’parking’ signifie’parking’. Les règles de stationnement en France varient d’un endroit à l’autre, le jour de la semaine et l’heure de la journée et peuvent être très spécifiques, alors assurez-vous de lire attentivement les panneaux de stationnement.

Par exemple, le stationnement alterné semi-mensuel signifie que le stationnement est permis d’un côté de la route pendant la première moitié du mois et de l’autre côté de la route pendant la deuxième moitié. Côté du Stationnement – Jours Pairs/Impairs’ (pair/impair) signifie que le stationnement n’est permis que les jours alternés.

Le stationnement peut être interdit à certaines heures, par exemple pour le nettoyage des rues, et en tout temps sur les routes rouges (axe rouge), devant les bornes d’incendie et là où vous voyez le panneau Stationnement interdit ou Stationnement gênant. Habituellement, vous ne pouvez pas stationner plus de 24 heures sur la même place de stationnement, à moins qu’il ne s’agisse d’un stationnement à long terme.

Recherchez les zones bleues , c’est-à-dire les marquages bleus sur la route, ce qui signifie que vous pouvez stationner gratuitement pendant des heures précises à condition d’afficher un disque de contrôle/stationnement sur votre pare-brise. Vous pouvez les acheter dans les tabacs, les garages, les commissariats de police et certains magasins.

Si vous voyez un panneau de stationnement marqué horodateur ou Stationnement payant, vous devrez acheter un billet à un guichet automatique à proximité. Placez le ticket face vers le haut sur le côté rue du tableau de bord pour que les préposés au stationnement puissent confirmer l’horodatage.

En théorie, vous ne pouvez stationner légalement que dans le sens de la circulation pour ce côté de la rue, bien que vous puissiez voir des voitures garées dans la mauvaise direction.

Location et autopartage de voitures en France

Location de voiture

Vous devez généralement avoir 18 ans pour louer une voiture en France, bien que certaines entreprises exigent que les conducteurs aient 21 ans ou plus et soient titulaires d’un permis de conduire complet depuis au moins un an. Toutes les sociétés de location de voitures habituelles opèrent en France. Pour trouver un loueur de voitures, consultez la rubrique Location voiture dans les PagesJaunes (pages jaunes).

Autopartage

Vous pouvez organiser un covoiturage en France via Drivy et BlaBlaCar. Autolib’ est un service de covoiturage électrique à Paris.

Acheter une voiture en France

La plupart des Français conduisent des voitures de fabrication française, et si vous envisagez d’acheter une voiture en France, vous pourriez envisager de faire de même : les voitures françaises sont de bonne qualité, relativement bon marché et vous pouvez les faire entretenir ou réparer partout en France – la plupart des villes ont des concessionnaires Peugeot-Citroën et Renault.

L’assurance responsabilité civile – lorsque vous êtes responsable des dommages que vous causez à autrui – est obligatoire en France, même si la voiture n’est pas conduite sur la route. Votre assureur vous remettra une carte d’assurance et un coupon d’assurance (vignette assurance) que vous devrez afficher dans le coin inférieur droit de votre pare-brise.

Pour les étrangers qui n’ont pas encore de permis français, de nombreuses compagnies d’assurance vous délivreront une police avec un permis de conduire hors UE. Mais attention : si vous avez un accident et que la compagnie vérifie plus tard que vous conduisiez avec un permis de conduire non valide, vous pourriez être tenu responsable des dommages.

Assistance et dépannage

Vous pouvez souscrire une assurance dépannage/récupération pour vous couvrir en France. Vous ne pouvez pas utiliser votre propre organisation de dépannage sur une autoroute française. L’ASFA, l’association des sociétés d’autoroutes françaises, assure un service de dépannage 24 heures sur 24 sur les autoroutes. Appelez le 112 pour les services d’urgence (il y a des téléphones d’urgence orange situés environ tous les 2 km le long du trajet si vous n’avez pas de téléphone portable) et la police ou la compagnie officielle de dépannage vous remorquera vers un endroit sûr où vous pourrez rencontrer votre propre compagnie. Les frais de ce service sont fixés par le gouvernement.

Rapports sur le trafic

Bison Fute dispose d’informations à jour sur l’état des routes en France tandis que l’ASFA dispose d’informations en temps réel sur le trafic sur les autoroutes françaises.

Conseils pour la conduite en France

Au lieu d’indiquer le numéro d’une route (D-76) ou la direction (Est, Ouest, etc.), les panneaux de signalisation vous indiquent généralement simplement la localité suivante sur un itinéraire donné. Vous verrez souvent des panneaux indiquant une chaîne de villes allant du village le plus proche jusqu’à la ou aux villes les plus proches ; lorsque vous lisez une carte, recherchez toujours le nom de la communauté la plus proche sur votre itinéraire ainsi que les numéros de route. Il faut un peu de temps pour s’y habituer, mais c’est en fait assez logique ; vous pouvez facilement naviguer de Marseille à Lille sans jamais regarder une carte.

Les autoroutes, signalées par des panneaux sur fond bleu, sont presque exclusivement des routes à péage. Dans la plupart des cas, vous paierez au kilomètre ; vous prenez un billet avant de monter à bord et vous payez (en espèces ou par carte de débit) au péage à la sortie.

Sur l’autoroute, les Français sont entraînés à rester sur la voie de droite sauf pour les dépassements.
Un voyant de virage pour les conducteurs français n’est pas une demande mais indique une manœuvre immédiate.
Les conducteurs sont censés utiliser l’indicateur de virage droit pour signaler la sortie d’un rond-point (bien que cette règle soit systématiquement ignorée).

Dans les villes, il peut y avoir des permis de stationnement pour les résidents ou des tarifs de stationnement réduits sur les parcomètres à l’intérieur de leur quartier à des tarifs réduits. Renseignez-vous auprès de votre hôtel de ville, mairie, pour plus de détails.